JM Robert


JM Robert s’initie très jeune à la peinture en imitant les effets de patine, de salissure et de dégradation qu’il observe sur les façades d’immeubles. Sa source principale d’inspiration : le Pop Art et le Street Art, combinaison riche de possibilités. Son travail est essentiellement, depuis quelques années, des dessins de visages féminins subtils, raffinés façon pochoirs sur des fonds abstraits reprenant les effets des murs urbains. Sa palette de couleurs très vives contraste avec le noir du graphisme par lequel il fige l’expression singulière de ces femmes. Ses oeuvres illustrent le regard fasciné qu’il porte aux façades abimées des immeubles, des maisons, il y développe une conception esthétique propre de la ruine. Saisissant des visages, cristallisant des émotions uniques, colorées, JM Robert dresse son propre témoignage de notre époque.